Sponsors:

LICENCES 2017

HORAIRES

CALENDRIER

ARCHIVE

SITES FAVORIS

Pour participer à des compétitions en Suisse en 2016, il faut remplir le formulaire de demande de licence.
Si vous avez moins de 18 ans, il faut y ajouter une attestation médicale.
Une fois que tout est rempli, il suffit de donner ces papiers à Arnaud.

DEMANDE DE
LICENCE

ATTESTATION
MEDICALE

Minimes (03/04)

Lundi

18:30-20:30 Ergomètre

Mercredi

15:00-17:00 Aviron

Jeudi

18h30-20:30 Jeux

Samedi

10:00-12:00 Aviron

Cadets (01/02)

Lundi

18:30-20:30 Jogging

Mardi

18:30-20:30 Ergomètre

Mercredi

13:30-15:00 Aviron

Jeudi

18:30-20:30 Jeux

Samedi

10:00-12:00 Aviron

Juniors (99/00)

Lundi

18:30-20:30 Jogging

Mardi

18:30-20:30 Jeux

Mercredi

15:00-17:00 Aviron

Jeudi

18:30-20:30 Ergomètre

Samedi

8:00-10:00 Aviron

Samedi

après-midi Aviron Elite

Dimanche

9:00-11:00 Aviron Elite

Dimanche

après-midi Aviron Elite


Calendrier 2017

Régates Régionales

11 février

Cross, Lausanne

5 mars

Ch. Romands d'Ergo, Vevey

1 avril

Critérium Lausannois

11 juin

Schiffenen

30 septembre

Championnats Romands, Divonne

1 octobre

régate de Divonne

Régates Nationales

22-23 avril

Lauerz

6-7 mai

Schmerikon

20-21 mai

Cham

3-4 juin

Sarnen

17-18 juin

Greifensee

1-2 juillet

Championnats Suisses, Lucerne

Tests FSSA

28 janvier

Swiss Indoors, Zug

25 février

Longue Distance, Mulhouse

25 mars

Longue Distance, Mulhouse

13-17 avril

Trials FSSA, Sarnen

  Longue Distance    Mulhouse, le 25 mars 2017

Vendredi 24 mars, Fred nous a donné rendez-vous à 16h30 pour démonter les bateaux et faire la remorque pour demain car Dawson, Eliott, Darbord, Nina, Sabrina, lui et moi-même allons à Mulhouse pour la dernière fois de la saison.

Samedi matin à 7 heures nous nous retrouvons tous, avec Arnaud en plus, pour faire 3 heures de route, presque tout le monde s'endort après 30 minutes de trajet et se réveille près de la frontière où nous faisons le plein, sauf bien sûr Arnaud et Fred qui conduisent. Comme Darbord n'était pas venu la veille nous avons dû demonter son bateau et il nous a offert des croissants.

Nous voilà en France, nous arrivons et pour une fois nous avons pas trop besoin de nous emmitoufler dans des couches d'habits pour ne pas avoir froid, car il fait chaud! Nous déchargeons la remorque et rentrons dans le bus pour nous reposer avant la course, sauf Fred qui se prépare à partir et Arnaud déjà à vélo, près à prendre des photos et à nous encourager. C'est l'heure de la course de Darbord, qui oublie de prendre son dossard... et rame sans. Ensuite c'est au tour de moi, Dawson et Eliott et nous nous rendons au ponton de départ et nous mettons nos skiffs à l'eau.

Pendant notre course Darbord nous encourage durant sa récup ainsi que Fred, puis nous faisons de même en croisant Nina et Sabrina sur notre retour. De retour sur terre, nous démontons les bateaux et nous reçevons de nouvelles rames, nous commençons a charger la remorque et attendons le retour de Sabrina et Nina pour mettre leurs bateaux sur la remorque puis nous partons.

Par tradition, pendant tout ce temps nous avons les viennoiseries que nous offre Arnaud. Puis nous nous arrêtons au fameux Macdo après un début de trajet silencieux, ensuite quand nous repartons nous commençons à jouer un jeux de culture général, Arnaud et Fred se sont bien moqués de notre manque de culture.

Enfin nous avons quelques bouchons près de la Maladière et nous terminons par arriver au club ou nous reçevons des patisseries que la mère d'Arnaud avait préparé, après cette longue journée, nous rentrons chez nous. 


Arnaud Borello

  Championnats Romands d'Ergomètre    Vevey, le 5 mars 2017

Le 5 mars 2017, on a eu les championnats romands d'ergomètre à Vevey. C'est une des seules compétitions ou participent les benjamins. Vu que la course a eu lieu à Vevey, on n'a pas dû se réveiller trop tôt, ni rentrer trop tard. Les trajets étaient aussi beaucoup plus simples donc plusieurs parents ont pu venir encourager leurs enfants.

La plus part d'entre nous ont étais inscrits en individuel le matin et en équipe l'après-midi. En individuel, la course est longue et dure mais ça vaut le coup car on est toujours content après une course. Apres notre première course, beaucoup ont mangés des plats qu'ils avaient amenés de chez eux, et d'autres sont allés à la Coop d'a côté. Vu qu'il faisait encore beau à cette heure-ci, beaucoup d'entre nous sont allés manger dehors. Ensuite, Yorgos, Alexandre, et moi sommes allés marcher le long de la belle rive de Vevey. Peu de temps après, il s'est mis à pleuvoir. Avant la deuxième course, tout le monde s'est bien reposer sur les tapis qui ont étés mis dans le gymnase.

Les courses en équipe sont sympas car elles sont plus courtes et ne durent seulement mille mètres. Mais vu qu'elles sont plus courtes, il faut pousser plus fort! Les courses étaient par équipes de 4 donc pas tous les cadets ont pu y participer car on n'était pas un multiple de 4.

Les juniors par contre, ont tous pu participer aux courses de l'après-midi. Tout le monde était bien fatigué après leurs courses mais l'important c'est que tout le monde s'est bien donné, alors pour le moment on peut dire à l'année prochaine Vevey!


Matthieu

  Longue Distance    Mulhouse, le 25 février 2017

Pour un test sur l'eau de la FSSA, nous nous sommes rendus le 25 février en France près de la frontière, vers Bâle. Nous avions rendez-vous au club à 7h15 pour environ trois heures de trajet en bus. Tout ce long voyage sur l'autoroute, et dans les bouchons surtout, pour arriver dans une ville grise, glauque, déprimante et apparemment sans habitants, Mulhouse. Bon, peut-être le fait qu'elle soit déprimante est un petit peu lié à la raison qui nous y amène ; une distance de six kilomètres à parcourir en skiff.

Arrivés sur place, nous nous occupons de monter nos bateaux respectifs et il est déjà l'heure pour Fred et Augustin d'aller sur l'eau. Ensuite vient le tour des juniors et puis enfin des cadets (qui eux ont la possibilité de participer en double). Ce qui est amusant et original dans une longue distance, c'est que nous devons en plus des numéros des bateaux, porter un petit gilet numéroté pour être bien sûr qu'on nous reconnaisse à l'arrivée.

Après que chacun ait fournit de grands efforts pour arriver au bout de cet interminable canal, nous pouvons démonter les bateaux, tout en mangeant des croissants offerts par Arnaud.

Au retour, notre remorque est bien plus chargée parce que nous avons récupéré nos nouveaux skiffs, qui ne passent pas inaperçus dans leurs fourres oranges.



Nous avons bien évidemment de nouveau droit aux bouchons, mais heureusement qu'on ne s'ennuie pas avec Eliott, toujours présent pour relancer la conversation et plus particulièrement les disputes. Je ne manquerais pas de mentionner que nous avons comme à notre habitude fait une petite halte au McDo et nous avons continué notre route en direction de Lausanne.


Sabrina

  Stage de pâques    Temple sur Lot, du 16 au 23 février 2017

Pour la première fois, nous partons à Le Temple-sur-Lot et non à Séville. Ceci implique donc 10 heures de route jusqu'à ce que nous arrivions à La Base. Une fois arrivés sur place, nous avons pu constater un superbe plan d'eau aussi plat qu'un miroir.

Le stage comprend une semaine et 12 entraînements, dont une demi journée de VTT avec Augustin comme guide. Nous enchainons les B2-4 et B1-6, c'est-à-dire 2x30' et 2x40' avec des séries toutes les 10 minutes pour les non connaisseurs. Lors d'un après-midi nous avons entraîné notre haute cadence avec des 15 coups 5 coups. La journée peut se résumer ainsi : petit-déjeuner à 8 heures, entraînement B2-4 à 9 heures puis repas à midi ; nous reprenons ensuite à 15 heures avec un B1-6 et le souper est à 19:30. En même temps que nous, il y a eu La Fédération Française des Juniors et Cadets au début puis à la fin les U23. Arnaud nous avait prévenu que les sens de circulation étaient importants, toutefois Dawson aimait défier l'autorité en restant au milieu.

Eliott, grâce à Augustin, a enrichi son vocabulaire en apprenant les mots basiques tels que ramequin, monte-plat, profiterole et lapereau. Les repas se composaient d'une salade, d'un plat chaud, de fromages et d'un dessert ; bien sûr, Dawson a goûté aux fromages et grâce à cela a fait son intéressant à table.

Nous dormions à 10 seconde du plan d'eau, néanmoins Eliott, en faisant sa diva, mettait 10 minutes pour se faire prendre en photo par Arnaud. Quand nous essayions de faire la sieste ou dormir, des petits mécréants s'amusaient à faire de la lutte dans leurs chambres ou Nina toussait aussi fort qu'un klaxon de bateau et empêchait tout le monde de dormir.

Le matin il y avait de la brume et il faisait frisquet, l'après-midi nous étions en body, Dawson voulant faire encore une fois son intéressant et ne s'étant jamais mit en body, sortit une fois torse nu.

Quand nous sommes sortis en VTT, des montées abruptes nous firent souffrir, mais nous avons vu des maisons lugubres, des champs lunaires, des carcasses de voitures, des chiens enragés qui nous aboyaient dessus, un moulin à vent, une église gothique puis nous sommes rentrés après 21 km. Cet entraînement est dû au fait qu'Arnaud a eu mal au bras après sa pause de ses dents de sagesse.

Augustin a dragué une entraîneuse de la FFSA, c'est aussi un fourbe car il nous  a dupé le premier jour en nous cachant un virage et en nous volant à notre insu nos clés de chambre (en nous prétextant qu'il ne l'avait pas fais exprès, nous nous sommes bien occupé de lui après). Les télés de la Base étaient hantées car elles s'allumaient toutes seules la nuit et Arnaud devait aller les éteindre car Dawson avait trop peur de se lever. Mais malgré  toutes ces petites fourberies nous avons passé un stage d'entraînement de folie. Difficulté, fatigue, faisaient partie de cette semaine mais nous espérons y retourner un jour.


Le bus

  Cross de l'ARA au LS Aviron    Lausanne, le 11 février 2017

Le cross du rameur a eu lieu le samedi 11 février par une belle apres-midi ensoleillée. Des rameurs de Vevey et Lausanne étaient présents pour courir. Le parcours (8km) était simple: longer le bord du lac jusqu'à  l'église de Saint-Sulpice puis retourner sur ses pas. Un trajet plus court de 4km avait été planifié pour les plus jeunes compétiteurs.

Augustin nous expliqua quelques détails importants pour  l'arrivée et nous fûmes rapidement alignés. Le départ fut donné par un "go" et tous les competiteurs s'élancèrent . Le parcours était agréable sauf que des promeneurs faisaient leur balade du samedi après-midi au bord du lac et cela imposait aux rameurs un slalom périlleux. Le cross fut plus dur que prévu étant donné que nous avions tous les jambes lourdes à cause de   l'entraînement du matin.

Tout le monde arriva sans problème sauf moi car je n'avais pas écouté les explications d' Augustin (grave erreur), étant trop occupé à discuter avec les copains. Heureusement, la douce voix de Dawson me remit sur le droit chemin. Après cela, nous allâmes nous doucher et nous ressourcer grâce à tous les fruits qu'Arnaud avait généreusement apportés.

L' ambiance était joyeuse et amicale. Pour  finir, les résultats furent affichés dans la cuisine et tous les rameurs purent  voir  leur temps. Tout le monde était épuisé mais content.


Yorgos

  Swiss Indoors    Zug, le 28 janvier 2017

Les Swiss Indoors sont traditionnellement la première compétition de l'année pour les rameurs du club. Cette compétition se déroule à Zug et voit s'affronter les rameurs et rameuses suisses les plus puissants dans chaque catégorie d'âge. Cette compétition est également l'une des étapes du système de sélection de la fédération suisse d'aviron.

Le Lausanne-Sports Aviron a été représenté par seulement neuf rameurs cette année. Chez les minimes, Anaïs Frei prend la 4ème place. Chez les cadets, Matthias von Rakowski prend la 10ème place. Nina Libal finit en 6ème position chez les juniores femmes, assez loin de son meilleur score sur ergomètre. Chez les juniors, Eliott Sefaranga qui avait été grippé la semaine précédant la compétition améliore son meilleur temps d'une seconde en finissant en un temps de 6:33.0

La course la plus serrée de la journée à eu lieu chez les poids légères femmes où les trois meilleures rameuses ont assez rapidement distancé toutes leurs concurrentes. Durant toute la course, aucune d'entre elles ne se laisse distancer par ses concurrentes de plus de deux ou trois secondes, et chacune prend tour à tour la tête de la course. Au terme d'une bataille acharnée, Frédérique Rol prend la seconde place et cède son titre à Patricia Merz.

Chez les séniors hommes, Barnabé Delarze fait la course en tête et creuse régulièrement l'écart qui le sépare des autres compétiteurs.

Il gagne avec une douzaine de secondes d'avance sur le deuxième et signe une magnifique performance en un temps de 5:47.3, ce qui lui permet non seulement de remporter le titre suisse 2017 mais également de battre de record de suisse sur ergomètre.


.

  Longue Distance    Mulhouse, le 3 décembre 2016

Je suis arrivé à 7h00 du matin, tout le monde était là. Nous devions aller à Mulhouse, la route et d'environ 3h, je suis parti dans la voiture d'Arnaud, avec Aurélien et Matthieu. Après un trajet interminable, nous arrivions enfin à Mulhouse.

Une fois arrivés là-bas, avec Matthieu, nous avons monté notre bateau. Notre course était à 11h55. A 11h25 nous sommes partis pour nous échauffer sur l'eau. Nous étions les premiers à partir de la série.

Décompte incompréhensible en Suisse allemand, nous pouvions enfin démarrer notre course. Malgré le froid et la difficulté de la course, je me donnais à fond. On entendait seulement le vent et Arnaud qui nous suivait à vélo à côté de nous. Avec Matthieu, nous avions un objectif majeur. Vaincre la mort. A la fin de notre course, nous étions sûrs d'avoir réussi notre pari. J'étais fatigué mais heureux d'avoir fait un aussi bon résultat.

Les heures qui ont suivi étaient assez calmes, nous avons démonté notre bateau, pendant ce temps-là les juniors faisaient leurs courses. Une fois leurs courses terminées, nous avons pu démonter tous les bateaux et les mettre sur la remorque.

Nous sommes tous partis en direction de Lausanne en passant chez Mcdo. Une fois rentrés, nous avons mis tous les bateaux dans leur hangars respectifs, et l'on a pu enfin retourner chez nous après une dure journée.


Matthias von Rakowski

  Régate de Nyon    Divonne, le 5 octobre 2016

Le dimanche 1er octobre 2016, la régate de Nyon s'est déroulée à Divonne. Certains rameurs ont dû partir tôt du club avec le bus pour leur course ce qui n'a pas été mon cas. J'ai eu la chance que ma seule course ait eu lieu l'après-midi. J'ai donc pu profiter d'une grasse matinée.

Arrivé à la régate (pas vraiment sérieuse selon les copains) je savais que deux de mes coéquipiers ne pouvaient pas venir et Arnaud les a rapidement remplacés par Yamina et Marie (sur une yolette avec Mathieu comme barreur). Sur l'eau après un petit échauffement, nous nous sommes dirigés vers le départ où les arbitres nous ont dit que la course était raccourcie à 500 mètres en raison des vagues. Sur un plan d'eau pas facile notre équipe mixte à terminé 3e. Catégorie minime garçons.

A la fin de la journée, nous avons assisté à la remise des médailles. Beaucoup de rameurs du LSA ont été médaillés. Suite à la cérémonie, nous avons chargé la remorque et sommes rentrés au club pour ranger les bateaux et finalement rentrer chez nous.

 


Axel

Cliquer ici pour entrer dans l'archive 2016